La couture sur-mesure

La couture "sur-mesure" débute à partir d'un simple croquis en s'inspirant des tendances actuelles de la mode, des collections de prêt-à-porter et de la Haute-Couture.

Les créations sont réalisées entièrement à l'atelier

Le patronnage est tracé directement sur le tissu avec une craie de marquage spéciale. Les différents morceaux qui constituent le patronnage sont alors coupés puis assemblés à la main, c'est à dire "bâtis", avant de procéder au 1er essayage sur la cliente. Si le modèle a une forme compliquée, une toile de coton appelée "toile à beurre" servira alors de "1er jet" pour commencer le patronnage afin d'éviter toute erreur de coupe. Pendant l'essayage sur la cliente, la recherche du volume et l'aplomb du modèle est le plus important pour obtenir le résultat escompté. Je procède aux techniques du "sur-mesure" à l'aide d'épingles, d'un dé à coudre et d'un mètre ruban en ajustant la forme du modèle au corps de ma cliente. Cette phase du 1er essayage terminée, des corrections sont apportées au modèle " tissu" pour être de nouveau "bâti" et près pour un nouvel essayage. Si le modèle est en toile, alors des corrections seront apportées à la toile, qui sera ensuite démontée et utilisée comme 1er patron pour être coupé sur le tissu et "bâti" à la main pour effectuer le prochain essayage. La phase du 2ème essayage consiste à vérifier le "bien allé" du modèle et affiner, avec l'avis de la cliente, les derniers détails avant montage du vêtement.

Pour certaines créations, je procède à la technique du moulage

Avec une toile de coton appelée "toile à beurre", je recherche, sur la cliente, un volume de col ou de manche , un placement de poche selon le modèle choisi. Une fois l’ensemble des volumes trouvés et les premiers essayages terminés, je reporte les pièces du patron sur le tissu. Certaines pièces sont ensuite entoilées et cousues à la machine à coudre. A noter : "Le repassage au fer vapeur a un rôle essentiel dans l'avancement du modèle, un "savoir-faire" s'impose pour un résultat optimal". Seules les manches déjà montées et doublées ne sont pas fixées au buste du modèle mais juste "bâties" à la main au niveau des emmanchures, pour permettre de tester l'aisance et le confort du vêtement sur la cliente, au niveau de la carrure. La doublure n'est pas encore fixée mais assemblée, à l'exception des manches, certains détails sont à vérifier, c'est l'essayage "phase 3". Après validation, les manches sont enfin cousues aux emmanchures du buste. L'étape finale consiste à doubler le modèle entièrement, en rabattant la doublure du buste et des emmanchures à la main, puis terminer par de belles finitions tirées de la "haute-couture".