La coupe flou

Des lignes de modèles fluides

Chemisier, top, jupe vaporeuse, certaines robes de cocktail et de mariée, sont réalisés dans des tissus souples comme la mousseline, le pongé de soie, la dentelle, le satin. Le procédé des essayages se déroule de façon identique à celui de la coupe "tailleur", la conception des modèles demande tout autant de rigueur et de minutie :

  • les ourlets sont très fins, parfois bordés d'un biais réalisé dans le même tissu ou cousu main.
  • l'entoilage (toile de coton) n'est jamais collant, mais fixé à la main.
  • les coutures sont minces à l'inverse de la coupe "tailleur" pour permettre plus de légèreté.
  • les doublures sont parfois maintenues aux coutures du tissu par points espacés dû à la transparence des tissus.

" Les finitions se font principalement à la main avec des points invisibles pour respecter la souplesse de la matière en mouvement et obtenir un rendu impeccable..."